Communauté de communes Val’Eyrieux


Les services de l’eau potable et de l’assainissement collectif des eaux usées

 En 2016, avant même qu’elle ne devienne obligatoire, la gestion du réseau d’eau potable a été reprise par la Communauté de communes. Dans un territoire où la géologie et la topographie compliquent l’approvisionnement, avec des sécheresses et épisodes pluvieux de plus en plus marqués, l’enjeu est de taille.

 

Comme ailleurs en France, notre territoire est concerné par une diminution des capacités de production des captages au cours de la dernière décennie. Avec la prise de compétence Eau et Assainissement, Val‘Eyrieux a engagé dès 2016 une démarche pour répondre aux enjeux de l’eau de demain : harmonisation des modes de gestion, harmonisation des tarifs, mise en place d’outils de planification (schémas directeurs, hiérarchisation).

 

 

Réservoirs, captages, canalisations, stations d'épuration... : ces installations représentent le patrimoine des services de l’eau potable et de l’assainissement des usagers de Val’Eyrieux. Depuis 8 ans, la collectivité a engagé un programme de travaux important afin :

- d’une part, mettre en conformité des installations parfois vétustes et ainsi améliorer la qualité du service

- d’autre part, optimiser le nombre d’ouvrages pour limiter les coûts du service.

CONTACTS

Eau potable et assainissement collectif :

Service clientèle : 04.69.66.35.00

du lundi au vendredi, de 8h à 18h

 

Service dépannage : 04.69.66.35.08

tous les jours 24H/24h

Rendez-vous sur le site de SAUR pour toute demande concernant :

- demande d'abonnement

- création de branchement

- questions sur votre facture

- relevé de votre compteur

- fuite ou autre problème technique

Assainissement non collectif et Gestion des milieux aquatiques :

 

Syndicat Mixte Eyrieux Clair basé au Cheylard

Syndicat Mixte du Bassin Versant du Doux basé à Mauves

  • 04 26 78 78 78 - v.perrin@rivieredoux.fr

► La compétence Assainissement des eaux pluviales est communale.


Chiffres-clés

Une infrastructure conséquente sur tout le territoire

Comme vous pouvez le constater sur la carte, Val’Eyrieux gère de très nombreuses installations réparties sur l'ensemble de la communauté de communes.

 

Les zones de captage d'eau potable regroupent un total de 129 sources soit autant de réservoirs. Ce réseau complexe s’explique par le morcellement de l’habitat en raison du relief marqué, ainsi que par la gestion qui s’est longtemps faite à l’échelon communal, peu propice à la mise en commun des ouvrages à une échelle territoriale plus large. Rapporté au nombre d’ouvrages, les abonnés sont peu nombreux : une source et toute l'installation qui s'ensuit alimente en moyenne 68 habitants de Val'Eyrieux, soit 1 réservoir pour 65 abonnés au service en moyenne. Sans compter que certaines habitations sont uniquement desservies par des sources privées. Les abonnés au service de l‘eau potable de Val‘Eyrieux représentent 5,6% du total ardéchois mais ne consomment que 3,3% du volume, alors que les 97 ouvrages de prélèvement financés et entretenus par la Communauté de communes représentent 16% des infrastructures sur le département. Les service étant financé par ses abonnés, l'équation n'est pas toujours aisée.

 

Concernant les stations d'épuration, on en compte actuellement 18 en service, dont celle de Saint-Pierreville qui a été entièrement refaite en 2023 et celle de St-Julien-Labrousse (commune de Belsentes). 4 nouvelles stations sont en projet sur les communes de St-Jeure-d'Andaure, Le Chambon, Chanéac et St-Barthélémy-le-Meil.

 

Tant pour l'assainissement que l'eau potable, le défi auquel doit faire face Val'Eyrieux est de réussir à financer les investissements qui s'imposent, alors que le rapport entre le nombre d'abonnés - donc des recettes - et l'ampleur des équipements pour ces deux services n'est pas favorable.

un contexte qui change

L’eau produite à partir de nos sources est d’une très bonne qualité, puisqu’elle est exempte de pesticides et autres produits phytosanitaires. En revanche, une première difficulté vient des épisodes météorologiques de plus en plus intenses, comme les épisodes de sécheresse des années 2022 et 2023, ou encore l’augmentation de la fréquence des épisodes orageux type épisodes cévenols. La faible profondeur des aquifères utilisés implique une forte sensibilité à ces phénomènes tant sur la quantité (sécheresse) que sur la qualité (phénomènes orageux) de l’eau disponible. Les coûts de fonctionnement et d’investissement augmentent aussi en raison du vieillissement et du nombre important des installations.

 

Ces changements impliquent de repenser nos usages et nos installations. La connexion progressive des réseaux entreprise par Val'Eyrieux a pour objectif de mutualiser pour sécuriser l’approvisionnement et permettre de répondre aux besoins de demain. En France, les infrastructures d’eau potable sont structurellement financées par les usagers. Ce sont donc principalement vos factures d’eau qui permettent l’entretien et l’aménagement du réseau. Avec une consommation restreinte par le nombre d’habitants et donc d’abonnés, Val’Eyrieux dispose de ressources de financement limitées. En 2023, nous avons abouti à un tarif harmonisé entre toutes les communes, notre objectif étant de construire un tarif cohérent, qui permette les investissements nécessaires.

Quelle répartition des tâches entre la collectivité et la saur ?

Compte tenu des spécificités de notre territoire, notamment le nombre important d’ouvrages, Val'Eyrieux a fait le choix d'une délégation de service publique (DSP) auprès de la SAUR pour bénéficier de moyens supports humains et matériels mutualisés avec d’autres territoires. La collectivité effectue un contrôle régulier des tâches réalisées par l’exploitant (SAUR) afin de s’assurer du respect des obligations contractuelles et réglementaires de celui-ci.

Val’Eyrieux porte les investissements depuis 2016 (Val’Eyrieux est le « propriétaire ») :

  • Travaux de mise en conformité des installations,
  • Construction des nouvelles installations
  • « Grosses » réparations
  • Gestion du foncier (acquisition, servitude de passage, en lien avec ses installations)
  • Étude des extensions de réseaux (plusieurs dizaines de mètres) pour desservir de nouvelles constructions
  • Installations : réservoirs d'eau, stations d’épuration, canalisations.

 

SAUR est l’exploitant : la société gère et entretient les installations d’eau et d’assainissement des eaux usées de Val’Eyrieux :

  • Assure l’entretien
  • Les « petites » réparations : fuites, débordements,...
  • Assure les astreintes
  • Réalise les branchements neufs – propre à une habitation généralement jusqu’à dix mètres environ et traite les demandes de branchement via le site internet SAURCLIENT.fr
  • Problèmes de qualité pour les abonnés du service : mauvais goût, couleur, analyse
  • Problèmes de quantité pour les abonnés du service
  • Assure la partie relève, facturation et relation avec les usagers.

 


ressources

Eau potable

RAPPORT ANNUEL

2022 - Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l'eau potable
2022 RPQS AEP.pdf
Document Adobe Acrobat 1.6 MB

Assainissement collectif

RAPPORT ANNUEL

2022 - Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d'assainissement collectif
2022 RPQS EU.pdf
Document Adobe Acrobat 774.6 KB

VIGIEAU - S'informer sur les restrictions d'eau en période de sécheresse

S'informer sur la qualité de l'eau